top of page

chess boxing

ChexxBoxing 01.jpg

Le Chessboxing, est une discipline innovante qui combine l'intelligence et la stratégie des échecs avec ce noble art qu'est la boxe anglaise. Sortie tout droit de l'imagination créative d'Enki Bilal, célèbre auteur de bandes dessinées et cinéaste pour son héro "Alcide Nikopol" dans "Froid Equateur, le troisième volet de la trilogie Nikopol".

 

Inspiré par son roman graphique, Bilal a introduit le concept du Chessboxing en 1992 dans son œuvre, puis l'a concrétisé en tant que véritable sport en 2003 à Berlin. Cette fusion audacieuse d'activités intellectuelles et physiques a rapidement captivé l'attention du public et des médias, propulsant le Chessboxing sur la scène internationale.

 

La discipline exige des compétiteurs une polyvalence exceptionnelle, combinant la stratégie du jeu d'échecs avec l'endurance et la force de la boxe. Enki Bilal a ainsi créé un sport qui incarne parfaitement son esthétique artistique et son intérêt pour les défis humains complexes. Son héritage dans le monde du Chessboxing est indéniable, et sa vision continue d'inspirer de nombreux passionnés à travers le monde, faisant du Chessboxing bien plus qu'un simple jeu, mais une véritable expérience culturelle et sportive.

ChexxBoxing 02_edited.jpg

L’équipement

Pour monter sur un ring en compétition de Chess Boxing, un équipement complet est nécessaire, exactement comme pour tous les sports de combat. Voici donc le matériel qui sera parfois obligatoire et d’autrefois facultatif.

Les gants

Les gants sont évidemment indispensables en kick boxing. Ils vont protéger efficacement vos mais, tout en amortissant les coups et évitant les parties saillantes de vos mains qui pourraient couper profondément votre adversaire. Ils sont généralement en cuir ou en imitation cuir, et ils sont plus ou moins grands et lourds selon votre catégorie de poids.

En priorité, ils doivent efficacement protéger les premières phalanges du coup de poing. Elles seront particulièrement rembourrées pour absorber au maximum les chocs. Le pouce est attaché au reste de la main. Cela permet d’éviter de le retourner si on l’accroche et ça évite également qu’il ne finisse trop facilement dans l’œil de l’opposant. Enfin, le poignet est bien serré pour éviter les torsions, et il est lui aussi rembourré pour se protéger lorsqu’on est en garde haute.

Les bandages

Ils sont obligatoires en combat pour éviter les blessures des métacarpes. On protège donc correctement nos mains et nos doigts, et en plus on évite à nos gants de se détériorer trop rapidement. Sans ce genre de bandes ou sans mitaines, on transpire directement dans le gant et les odeurs seront coriaces au bout de quelques entraînements. Si vous voulez conserver vos gants longtemps, alors il faut couvrir vos mains.

Protège dents et coquille

Il est évident que dans un sport de contact pieds-poings, les dents sont particulièrement vulnérables. Un coup dans la mâchoire qui ferait s’entrechoquer les dents du haut avec celles du bas pourrait causer de gros dégâts, et on pourrait même se mordre violemment la langue ou la joue. Le protège dents est donc vraiment obligatoire, que ce soit en compétition, comme en entraînement. Un modèle seulement pour les dents du haut est idéal pour les débutants. Il protège efficacement sans pour autant nous empêcher de respirer.

La coquille est conçue pour protéger les parties génitales des combattants. Même si les coups bas ne sont pas autorisés, les maladresses sont courantes, et il vaut mieux être bien préparé. La coquille est également bienvenue pour les femmes, pour qui les parties sont également très sensibles. Des protections de poitrines peuvent aussi être envisagées.

.

Le casque de protection

Il peut être obligatoire pour la compétition amateure. Bien que facultatif à l'entraînement, certains préféreront s’entraîner avec pour éviter de prendre un mauvais coup. Le casque de protection doit être bien ajusté pour protéger efficacement le boxeur. Avec lui, on peut se lâcher complètement sans trop de crainte, et vos adversaires auront également moins peur de vous blesser.

ChessBoxing 03_edited.jpg

Les règles du Chess Boxing

Les règles du Chessboxing combinent à la fois les règles du jeu d'échecs et celles de la boxe. Voici un aperçu des règles générales :

  1. Déroulement du Match : Un combat de Chessboxing est composé de rounds alternés de jeu d'échecs et de boxe. Habituellement, le match commence par un round d'échecs, suivi d'un round de boxe, et ainsi de suite. Le nombre de rounds et leur durée peuvent varier en fonction des règles spécifiques de chaque compétition.

  2. Rounds d'Échecs : Arbitré par un arbitre officiel d'échecs, chaque round d'échecs a une durée fixe, souvent entre trois et cinq minutes. Les combattants jouent sur un échiquier standard, suivant les règles traditionnelles du jeu d'échecs. Chaque joueur a un temps limité pour effectuer ses coups, généralement contrôlé par une horloge d'échecs.

  3. Rounds de Boxe : Quant à eux, les rounds de boxe sont arbitré par un arbitre officiel de boxe. Après chaque round d'échecs, les combattants se retrouvent sur le ring pour un round de boxe de la même durée que le round d'échecs précédent. Les combattants doivent utiliser toute leurs compétences physique et tactique en boxe pour marquer affaiblir leur adversaire avant de reprendre la partie d'échecs.

  4. Interruptions entre les Rounds : Entre les rounds, il y a une minute de repos pendant laquelle les compétiteurs peuvent se récupérer et se préparer pour le prochain round, que ce soit en se désaltérant, en recevant des conseils de leur coin, ou en se concentrant mentalement sur la prochaine phase du match.

  5. Victoire : Le combat se termine lorsque l'un des compétiteurs obtient un échec et mat aux échecs ou un KO (knock-out) à la boxe. Si aucun des compétiteurs ne parvient à obtenir la victoire de cette manière, le match peut être décidé par décision des juges en fonction de critères tels que la performance globale dans les deux disciplines.

 

Il convient de noter que les règles spécifiques peuvent varier légèrement d'une compétition à l'autre, mais ces principes généraux constituent l'essentiel du Chessboxing.

Les catégories de poids :

Les catégories de poids pour le Chessboxing sont généralement similaires à celles utilisées dans la boxe traditionnelle :

  1. Poids Mouches : Jusqu'à 50 kg (110 lbs)

  2. Poids Coqs : 50 kg à 54 kg (110 à 119 lbs)

  3. Poids Plumes : 54 kg à 57 kg (119 à 126 lbs)

  4. Poids Légers : 57 kg à 61 kg (126 à 135 lbs)

  5. Poids Super-légers : 61 kg à 64 kg (135 à 141 lbs)

  6. Poids Mi-moyens : 64 kg à 69 kg (141 à 152 lbs)

  7. Poids Moyens : 69 kg à 75 kg (152 à 165 lbs)

  8. Poids Super-moyens : 75 kg à 81 kg (165 à 178 lbs)

  9. Poids Mi-lourds : 81 kg à 88 kg (178 à 194 lbs)

  10. Poids Lourds : Plus de 88 kg (194 lbs)

bottom of page